Tangente

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
 FR  EN 

Vision artistique


Nous croyons que la vision du monde des artistes est une force vitale et catalytique dans une société. Au coeur de la pratique de la danse contemporaine se situe le moment le plus important et le plus significatif, celui de la mise en scène de l’oeuvre et sa présentation devant  public.

Il faut considérer l’art vivant comme un phénomène culturel, artistique et social. Un phénomène qui nous conduit à collaborer avec tous ses intervenants : créateurs, interprètes, collaborateurs artistiques, spectateurs, équipes de scène et de production, subventionneurs, agents d’artistes, critiques et chercheurs, professeurs, étudiants et diffuseurs. C’est bien dans l’interaction entre tous ces participants que "l’événement de danse" prend forme et tout son sens.
 
Nos actions visent à soutenir l’innovation esthétique, des visions chorégraphiques à formes et contenus puissants qui témoignent du présent et qui s’inscrivent dans l’avenir du monde. Nous créons des liens durables à long terme avec les créateurs. Ils sont toujours les bienvenus sur notre scène à toutes les étapes de leur carrière. C’est aussi notre tradition de programmer des formes artistiques émergentes, des idées inusitées ou marginales, mais encore des artistes établis à la recherche d’un espace pour se renouveler.

Pour que les meilleures oeuvres chorégraphiques puissent évoluer, vivre plus longtemps et rejoindre de nouveaux publics, nous avons fondé et participons à plusieurs projets en réseaux, créant ainsi des tournées et des échanges entre artistes et diffuseurs à l’international (voir la rubrique "hors les murs").

Parce qu’il s’agit d’une forme d’art encore peu connue, nous nous préoccupons aussi de l’enrichissement artistique des publics jeunes et moins jeunes. Nous avons mis sur pied nos « activités scolaires », nos « entretiens du vendredi », nos « territoires chorégraphiques », les « notes chorégraphiques des artistes», et demeurons toujours à la recherche de nouvelles façons de faire.

dena-stephane

Biographie de Stéphane Labbé, directeur général et artistique

Stéphane Labbé étudie en sciences pures et appliquées puis en design de présentation visuelle à Québec. Après une tournée internationale de deux ans avec l’organisme américain Up With People, il emménage à Montréal pour entamer un baccalauréat en danse contemporaine à l’Université Concordia et pour terminer sa formation de danseur à LADMMI, l’école de danse contemporaine, en juin 2002. Il danse dans la pièce de théâtre musical Man inc. de Jacques Languirand dont la conception chorégraphique est assurée par Laurence Lemieux. Entre 2001 et 2003, il participe à trois productions cinématographiques de Cine Qua Non films chorégraphiées par Estelle Clareton, Hélène Blackburn et Danielle Tardif.  En 2004, il se joint à l’équipe de Tangente comme directeur de production. En 2006, la tâche d’adjoint à la programmation s’ajoute à ses fonctions. Stéphane a siégé au conseil d’administration de La Danse sur les routes du Québec, de la compagnie Mandala Sitù et également à la Commission artistique et des études de LADMMI. Il a été président de Chantier Relève disciplinaire : continuité et mutations lors des Grands Chantiers en vue des Seconds États généraux de la danse, tenus en avril 2009 par le Regroupement Québécois de la danse. Il a partagé la codirection générale et artistique avec Dena Davida, de 2010 à 2013, et assume désormais seul les fonctions de direction.

Biographie de Dena Davida, cofondatrice de Tangente, commissaire et médiatrice culturelle

Dena Davida est née dans une famille d'artistes aux États-Unis où elle a été formée en art de la scène dès son enfance. Elle a immigré au Canada en 1977. En 1980, elle a cofondé Tangente. Également fondatrice et programmatrice du Festival international de nouvelle danse de 1985 au 2001, elle y a mis sur pied des projets de développement et d'animation.  Parallèlement à sa vie professionnelle, elle s'est progressivement greffée dans le milieu académique de la danse en tant qu’enseignante et chercheuse. Elle a complété une thèse de doctorat en 2006 à l'Université du Québec à Montréal au sein du programme “Études et pratiques des arts," une étude qui jette un regard anthropologique sur la nature et la fonction des événements de danse contemporaine à Montréal. Elle était chargée de cours de 1985 à 2010, au Département de danse de l'UQAM, où elle a enseigné la composition, l’improvisation, l’esthétique et l’anthropologie de la danse.  Elle a publié plusieurs textes dans des revues professionnelles et spécialisées en recherche en danse, et qui portent sur la danse artistique et la culture. Une première publication, Fields in Motion: Ethnography in the worlds of dance, dont elle a eut l'initiative et qu'elle a dirigée, à été publié en 2012. Anthologie internationale consacrée à l’ethnographie et à la danse artistique, cet ouvrage collectif regroupe le travail de 28 artistes-chercheur(e)s. Après avoir occupé la fonction de directrice artistique de Tangente depuis sa fondation, Dena Davida y agit désormais à titre de commissaire et de médiatrice culturelle. Sensible au développement et à la professionnalisation du milieu artistique, et principalement des métiers de la programmation, en 2012 elle a cofondé l'A.C.A.Q. (Association des commissaires des arts du Québec) aux côtés de Dominique Fontaine et de Jane Gabriels. L'organisme organisera en avril 2014 Illumination : Symposium international sur le commissariat des arts de la scène, une pratique à consolider et qui fera l'objet d'une publication et sera accompagné par un cours-séminaire de deuxième cycle à l’Université du Québec à Montréal. 

 
depliant-saison